Evènements à venir

juillet 2017

La Médiathèque de l’Institut français de Nis vous propose ce mois-ci une sélection d’été. Veuillez la retrouver ici ou sur nos étagères de présentation.

Nous vous rappelons qu’une fermeture annuelle s’effectuera à partir du jeudi 13 juillet au lundi 21 août 2017 (la réouverture mardi 22 août). C’est une occasion de rendre les documents empruntés et emprunter les nouveaux pour une période prolongée.

Emploi du temps de la médiathèque jusqu’au 13 juillet :

– du mardi au vendredi de 8h à 15h (pause de 12h30 à 13h)
– fermée le samedi
– fermée le lundi

Titre Auteur Image Titre Auteur Image
J’ai quinze ans et je ne veux pas mourir Christine Arnothy Syngué sabour : Pierre de patience Atiq Rahimi
Malavita Tonino Benacquista La Grammaire est une chanson douce Erik Orsenna
Malavita encore Tonino Benacquista    Lignes de faille Nancy Huston  
 Ensemble c’est tout  Anna Gavalda Le Confident Hélène Grémillon  
 Si c’était à refaire  Marc Levy  Un secret Philippe Grimbert
Demain j’arrête ! Gilles Lagardinier Complètement cramé ! Gilles Lagardinier
Et mon coeur transparent Véronique Ovaldé Un mariage d’amour Françoise Bourdin
Notre-Dame du Nil Scholastique Mukasonga Je reviens te chercher Guillaume Musso
 Stupeur et tremblements  Amélie Nothomb  Où on va papa ? Jean-Louis Fournier
 Les Yeux jaunes des crocodiles Katherine Pancol Une vie française Jean-Paul Dubois  
 Chagrin d’école Daniel Pennac La Vie d’une autre Frédérique Deghelt
Le Fils Michel Rostain Apocalypse Bébé Virginie Despentes
Les Liaisons dangereuses Pierre Choderlos de Laclos L’ été de la Saint Valentin Nicole Avril
Les Noces : L été Albert Camus L’Été 80 Marguerite Duras
Cassiopée : L’été polonais Michèle Marineau Le Soleil des Scorta Laurent Gaudé
La croisière d’Alistair Florence Grazia La Piscine Nadia Roman

Souvenirs d’enfance N°tome 1, 2 et 3 :

Le château de ma mère, La gloire de mo, père, Le temps des secrets

Marcel Pagnol Ursule la libellule Antoon Krings
Frédéric le moustique Antoon Krings Les aventures d’Albert et Folio : Vive les vacances ! Didier Eberlé
Verte Marie Desplechin La dernière corrida Vincent de Swarte
Coucou les copain! Fanny Joly Ludo adore les jeux vidéo Stephan Valentin
T’choupi se baigne Thierry Courtin T’choupi à la plage Thierry Courtin

août 2017

L’exposition de Igor Kordej et Jana Adamović
Du 10 au 13 août 2017
Vernissage le 10 août à partir de 18h
Niš, La forteresse de Niš au Salon 77

STRIPORAMA est un festival international de bande dessiné orgаnisé par la librairie spécialisée en bande dessinée « Južni Darkvood » et se déroule en partenariat et lors du festival de jazz Nisville, un des plus grands festivals de jazz d’Europe.

Ce festival se déroule au sein de l’ancienne Forteresse, bâtiment culturel et historique en plein centre de la ville de Nis.

Chaque année, le but de ce festival est de connecter d’importants auteurs de bande dessinée avec leur public par le biais d’expositions, de séances de signature d’autographes, de tribunes, de conférences et d’ateliers créatifs.

Les invités de cette année sont Igor Kordej et Jana Adamović. Igor Kordej est un auteur croate qui est Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres du Ministère de la culture française et Jana Adamović est une auteure serbe, et dont les carrières sont très réussies dans le domaine de bande dessinée française. Leurs carrières sont entrelacées d’une relation de travail ainsi que d’une relation émotive. L’exposition nous accompagne pas à pas à travers les différentes phases de leur processus créatif et nous offre un rare regard dans les coulisses du neuvième art.

Grace à l’attractivité du festival Nisville, le festival Striporama a eu la chance l’année dernière d’avoir environ 80 000 visiteurs.

Samedi 12 août 2017 à 21h

Nis, Forteresse, scène Earth/Sky

L’Institut français ne perd pas de vu les amoureux du Jazz et invite le quartet FESTEN en concert au Festival de jazz Nisville le samedi 12 août 2017.

Festen est un quartet fondé en 2007. Puisant dans l’univers complexe et inquiétant du cinéma de Vinterberg, le groupe s’est inspiré de cette sobriété formelle, de ce style vif et brutal propre au cinéma danois des années 90. Festen tente de s’affranchir des structures et des normes au nom d’un discours brut, réaliste, presque nerveux. Du Jazz donc, mais qui aurait succombé aux âpres séductions du rock’n’roll, qui aurait assumé son adolescence pour la resservir dans des compositions toutes aussi originales qu’énergiques.

Et c’est bien là le maître mot : l’Énergie. On remarquera que leurs oreilles ont du traîner du côté du rock des années 90, notamment Sonic Youth, Soundgarden, Birthday Party… Les morceaux sont courts (certains ne dépassent pas les 4min) et les mélodies semblent avoir le même impact que si elles étaient chantées. Sur scène le groupe s’emploie à poser le groove, une manière de capter le public et de l’embarquer tout de go. Le discours ne se perd jamais en bavardage. Le son, l’harmonie, le rythme ne sont plus imposés par un soliste, mais emportés dans la dynamique d’ensemble. Le travail de composition est toujours collectif, et il semblerait que le quartet fonctionne comme si chaque musicien était au service d’une seule et même entité.

Les membre du groupe :
Oliver DEGABRIELE (basse électrique)
Damien FLEAU (saxophone ténor)
Maxime FLEAU (batterie)
Jean KAPSA (piano)